Accueil » Dévastée après avoir laissé votre bébé ? Découvrez comment ces mamans ont surmonté leur tristesse après leurs vacances avec bébé

Dévastée après avoir laissé votre bébé ? Découvrez comment ces mamans ont surmonté leur tristesse après leurs vacances avec bébé

La fin des vacances et le retour à la routine quotidienne peuvent être éprouvants pour de nombreux parents qui doivent se séparer de leur bébé. Entre l’apaisement de la séparation grâce à l’évocation des souvenirs de vacances, la planification de l’absence pour rendre le retour à la réalité moins brutal, la déculpabilisation nécessaire pour gérer la tristesse, le besoin de se ressourcer, et le maintien d’une communication régulière avec l’enfant, cet article offre une série de conseils pour mieux gérer cet instant délicat. L’objectif : rendre ce moment inévitable aussi doux que possible pour tout le monde.

La séparation: un moment délicat après les vacances

C’est un sentiment alambiqué qui plane au-dessus de nombreux parents: la tristesse de laisser leur petit après les vacances. Après avoir vécu des moments intenses de complicité et de bonheur, la « rentrée » peut se révéler très douloureuse.

Voici quelques conseils pour mieux gérer ce moment inévitable mais néanmoins ardu.

1. Sublimer la séparation en évoquant les souvenirs de vacances

Le retour à la routine du quotidien peut être adouci en ravivant les souvenirs de vacances.

Discuter des moments phares vécus pendant ces vacances avec votre bébé peut aider à atténuer la tristesse. Vous pouvez même créer un album photo avec toutes les aventures que vous avez vécues.

A lire aussi :   Voici pourquoi une femme forte reste (toujours) avec un homme qui la rabaisse

Le but est de garder un maximum de positivité et de chaleur, ce qui peut certainement aider à diluer votre peine.

@alisonnails.01

Une page se tourne fini le congè maternité 😢 tellement dure de laissée sont bébé 💙🥹

♬ Another Love – Tom Odell

2. Planifier

Il n’est pas nécessaire que le retour à la réalité soit aussi brutal qu’un saut dans l’eau glacée. En effet, vous pouvez rendre cette transition plus douce en planifiant votre absence.

Par exemple, vous pouvez ajuster les horaires de garde ou de crèche pour assurer une moyenne entre le rythme des vacances et celui du travail.

Cela permet d’amoindrir l’effet de la soudaine séparation après une période intense de proximité.

(c)vracdrive

3. Déculpabiliser: un impératif pour gérer sa tristesse

La culpabilité est un sentiment assez présent chez de nombreux parents lorsqu’ils doivent laisser leur bébé après une période prolongée ensemble. Il est donc essentiel de déculpabiliser.

Dites-vous que votre bébé a besoin d’interagir avec d’autres personnes, de développer sa sociabilité, ses habiletés motrices et intellectuelles. C’est un passage important pour son épanouissement.

4. Se ressourcer: un autre aspect à ne pas négliger

Ne sous-estimez pas la puissance de la ressource personnelle. En effet, prendre du temps pour vous-même peut être très bénéfique pour gérer la tristesse de laisser son bébé.

Pratiquez une activité qui vous fait plaisir, que ce soit la lecture, le jardinage, le sport, etc. De cette façon, le retour à la vie quotidienne sera moins amer.

(c)vracdrive

5. Conserver une communication régulière avec votre enfant

Enfin, il est important de garder une communication régulière avec votre bébé, même si vous êtes absent. Un appel vidéo pendant la pause de midi ou une histoire racontée au téléphone avant de dormir peut renforcer le lien et diminuer le sentiment de séparation.

L’essentiel est d’appréhender ce moment avec pragmatisme, en intégrant que cette séparation est profitable à tous points de vue et qu’elle fait partie du processus naturel de l’individualisation de l’enfant.

Aidez d’autres mamans en partageant cet article sur vos réseaux sociaux !!

Joy Fongemie
Rédigé par : Joy Fongemie
Je m'appelle Joy, une rédactrice passionnée et dévouée pour ce magazine. J'adore jouer avec les mots et créer des histoires qui captivent et inspirent. Mon amour pour l'écriture est égalé par ma fascination pour la psychologie. J'aime explorer les profondeurs de l'esprit humain et comprendre ce qui nous motive et nous influence. Dans mon temps libre, je suis une astrologue amateur. Chaque jour est une opportunité pour moi d'apprendre et de grandir, et j'adore partager mes découvertes avec mes lecteurs.